DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La BCE au secours de l'Espagne


économie

La BCE au secours de l'Espagne

Le taux d’emprunt à dix ans de l’Espagne a atteint un nouveau plus haut dpuis la création de la zone euro jeudi à plus de 7%, dans la foulée de la dégradation de trois crans de la note du pays par l’agence de notation Moody’s. Le rendement de la dette espagnole évolue désormais à un niveau jugé insoutenable par les analystes pour les finances espagnoles sur le long terme.

Le rendement à 10 ans est passé de 5,1% en janvier dernier à plus de 7% jeudi. Les marchés obligataires sont d’autant plus inquiets désormais que ce taux de 7% est le taux à partir duquel la situation des pays qui ont bénéficié de l’aide internationale – Grèce, Irlande et Portugal – est devenue incontrôlable.

“Les marchés vont probablement commencer à penser que l’Espagne va demander un plan de sauvetage sous conditions explique Peter Dixon Economiste financier chez Commerzbank. Et vous savez, quand ils perdent confiance les marchés, nous savons tous ce qui arrive à la dette publique. Je pense que dans l’environnement actuel, la pression sur les dettes du sud de l’Europe va continuer à augmenter et la pression sur la BCE aussi, pour qu’elle achète de la dette souveraine sur le marché secondaire”.

Ils sont nombreux les analystes à penser que la BCE va remettre la main au portefeuille pour acheter de la dette souveraine de pays en difficulté et de l’Espagne en premier lieu.

La presse espagnole fait état jeudi d’une aide de 60 à 65 milliards d’euros pour le secteur bancaire espagnol : c’est le chiffre qu’auraient calculé les deux cabinets d’audit mandatés par le gouvernement Rajoy.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Pour la Banque mondiale, les pays émergents vont faire face à de grands défis