DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : soupçons de "crimes contre l'humanité"


Syrie

Syrie : soupçons de "crimes contre l'humanité"

En Syrie, quatorze personnes ont été blessés ce jeudi dans un attentat suicide commis près de Damas. Cela s’est passé au mausolée de Zeynab, un des lieux saints de l’islam chiite. Le site a été endommagé. Aucune revendication jusqu‘à présent.

Par ailleurs, l’armée poursuit ses pilonnages sur les bastions rebelles. Ce jeudi, c’est notamment Deïr Az-Zour, la grande ville de l’est, qui subit d’intenses bombardements.

Depuis le début du soulèvement en mars 2011, les violences ont fait plus de 14 400 morts, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

Après enquête sur place, l’ONG Amnesty international estime que les troupes de Bachar Al-Assad se sont rendues coupables de “crimes de guerre” et de “crimes contre l’humanité”. “Partout où je suis allée, raconte Donatella Rovera, chercheuse à Amnesty International, on me racontait la même chose, à savoir des groupes de soldats qui font de brèves mais très brutales incursions dans les villages. Ils abattent les jeunes hommes sans aucune forme de procès. Ils brûlent les maisons. Et ceux qu’ils arrêtent font l’objet de torture en prison”.

La télévision d’Etat a diffusé ce mercredi les images tournées à Haffé. Cette ville dans la province de Lattaquié a fait l’objet d’intenses bombardements ces derniers jours. Les soldats rebelles qui s’y trouvaient ont décidé de se replier, laissant la ville aux troupes loyalistes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Aung San Suu Kyi entame une tournée historique en Europe