DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accident de car en Suisse : l'enquête se concentre sur le chauffeur


Suisse

Accident de car en Suisse : l'enquête se concentre sur le chauffeur

L’accident de car en Suisse, qui a fait 28 morts dont 22 enfants, n‘était pas lié à un défaut technique, à un mauvais état de la chaussée ou à une vitesse excessive. C’est la conclusion de l’enquête rendue publique vendredi par la justice valaisane. Le parquet se concentre désormais sur la responsabilité du chauffeur qui a été tué dans le choc. Les résultats des analyses toxicologiques seront connus d’ici la fin de l‘été.

« Une autopsie, cela prend quelques jours. Mais nous avons ensuite fait des analyses toxicologiques très poussées et cela prend environ trois mois. Ensuite, au mois d’avril, quand nous nous sommes rendus en Belgique, nous avons demandé les dossiers médicaux des chauffeurs, et ces dossiers ont été envoyés aux spécialistes qui font les rapports», a expliqué le procureur valaisan Oliver Elsig.

S’il est acquis que le chauffeur n’avait pas consommé d’alcool avant le drame, il pourrait en revanche avoir été victime d’un malaise ou avoir commis une faute d’inattention.

Cet accident avait entraîné une immense émotion en Suisse et dans les régions belges de Louvain et de Lommel d’où étaient originaires la plupart des victimes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La Syrie est entrée dans son 16ème mois de révolte