DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Observateurs en Syrie : "une forte odeur de mort était dans l'air"


Syrie

Observateurs en Syrie : "une forte odeur de mort était dans l'air"

La mission d’observateurs de l’ONU qui s’est rendue à Haffé, en Syrie, s’est montrée explicite. Il faut dire que c’est une ville complètement sinistrée qu’ils ont visitée. Après huit jours de pilonnage intensif et de combats entre armée et rebelles, la ville est retombée sous le joug de Bachar el-Assad.

Les maisons qui abritaient des insurgés, ou des terroristes, comme les appellent le régime, ont été pillées et brûlées.

Amnesty International a affirmé avoir des preuves récentes que des soldats avaient traîné des civils hors de chez eux pour les tuer, y compris des enfants.

2.300 personnes auraient été tuées en un mois seulement.

Un geste est tout de même à mettre au crédit des autorités syriennes : elles ont commencé à libérer régulièrement des prisonniers… Près de 200 d’entre eux ont été relachés hier.

La France a pour sa part annoncé qu’elle envisageait de fournir aux rebelles syriens des moyens de communication, pour les aider à prendre le dessus sur les forces de Bachar el-Assad.

Prochain article

monde

Poutine toujours méfiant face au bouclier anti-missiles