DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Aung San Suu Kyi prononce le discours du Nobel de la paix, 21 ans plus tard


Norvège

Aung San Suu Kyi prononce le discours du Nobel de la paix, 21 ans plus tard

En 1991, Aung San Suu Kyi apprenait par la radio, dans sa maison de Rangoun, qu’elle était lauréate du prix Nobel de la Paix.

21 ans plus tard, dont 15 d’assignation à résidence, l’opposante birmane peut enfin quitter son pays sans craindre l’exil forcé.

Pour cette première tournée européenne depuis 24 ans, le “papillon de fer”, comme l’appellent ses partisans, prononce à Oslo le fameux discours du Nobel de la paix.

“Tandis que vous me regardez et que vous m‘écoutez, s’il vous plaît souvenez-vous qu’un prisonnier d’opinion est un prisonnier de trop, a-t-elle déclaré.

Ceux qui n’ont pas été libérés, ceux qui n’ont pas accès à la justice sont nombreux. S’il vous plait souvenez-vous d’eux et faites tout ce qui est en votre pouvoir pour parvenir au plus tôt à leur libération conditionnelle.”

Alors que le pouvoir birman a manifesté ces derniers mois sa volonté de changement politique, mis en place des réformes et libéré des prisonniers d’opinion, Aung San Suu Kyi semble l’encourager à aller plus loin.

La dame de Rangoun se dit également prête à jouer un rôle dans la réconciliation nationale.

Des violences religieuses continuent en effet d’opposer les communautés bouddhistes et musulmanes en Birmanie.

Elles auraient fait 50 morts dans le nord du pays depuis le 28 mai selon la presse d’Etat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Soupçons de fraude sur le scrutin égyptien