DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : l'armée soupçonnée de peser sur la présidentielle

Vous lisez:

Egypte : l'armée soupçonnée de peser sur la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Un “coup d’Etat en douceur” préparé par l’armée égyptienne, c’est ce que dénoncent à la fois les mouvements issus de la révolution et les islamistes. Car l’invalidation des dernières législatives pourrait permettre au Conseil suprême des armées de mettre la main sur le Parlement.

Quant au président, successeur de Hosni Moubarak, il sera choisi ce week-end entre Mohamed Morsi, candidat des Frères musulmans, et Ahmed Chafik, ancien général et dernier Premier ministre du régime Moubarak. Ce dernier a affirmé que le récent jugement de la Cour constitutionnelle renforçait sa légitimité. Mais Ahmed Chafik a l’ancien régime qui lui colle à la peau. De nombreux Egyptiens le considèrent comme le candidat soutenu par l’armée.

Même furieux ou désabusés, près de 50 millions d‘électeurs sont attendus aux urnes aujourd’hui et dimanche. Les Frères musulmans préviennent que toute “manipulation” déclenchera une nouvelle révolution.