DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Législatives en Grèce : une renégociation du plan d'aide européen est envisageable

Vous lisez:

Législatives en Grèce : une renégociation du plan d'aide européen est envisageable

Taille du texte Aa Aa

Les grecs, à l’heure d’un choix crucial : Samaras ou Tsipras ? Droite conservatrice ou gauche radicale ? Euro ou dragme ?

L’enjeu des législatives se résume dans la presse hellène à une dualité catégorique, voire tragique.

La victoire, Alexis Tsipras y croit, porté par son ascension.

L’enfant terrible de la gauche promet d’augmenter les salaires, les retraites, de créer des emplois.

Il dit oui à l’euro mais non à la rigueur, et veut renégocier le plan de sauvetage européen.

Assumant son manque d’expérience politique, le leader du parti Syriza reste toutefois plus flou d’agissant de son mode opératoire.

A droite, le pro-européen Antonis Samaras se dit déjà prêt à former un gouvernement de “salut national”, incluant le Parti socialiste – attendu en troisième position- et, peut-être, la gauche démocratique.

Il reste ambigüe sur l’application des engagements pris avec l’Europe.

Entre les deux camps, des indécis, évalués à 700 000 personnes, et une inconnue : le score de l’extrême droite. Le parti Aube dorée, fort de sa percée en mai dernier, pourrait se maintenir au Parlement selon les derniers sondages.

Pour de nombreux analystes, une chose est sûre : quelle que soit l’issue du scrutin, une révision du plan de sauvetage européen s’annonce inévitable.