DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La gauche radicale marque de nouveaux points en Grèce


monde

La gauche radicale marque de nouveaux points en Grèce

Sa coalition de la gauche radicale Syriza arrive en deuxième position des élections législatives. Et il a immédiatement annoncé qu’il ne participerait pas à un gouvernement de coalition. Alexis Tsipras, tout sourire, a lancé un avertissement au futur gouvernement.

“Nous assumons nos responsabilités dans le rôle de
l’opposition. Lors de ces deux élections, le 6 mai puis le 17 juin, le peuple a rejeté les mesures d’austérité mises en place dans le cadre de l’application du plan de sauvetage. Cela contraint toutes les formations à reconnaître qu’une telle politique économique n’est pas viable. Le nouveau gouvernement, qui sera dirigé par Nouvelle Démocratie en tant que principal parti, ne pourra plus, sur les grands sujets, diriger le pays comme avant.”

Alexis Tsipras aura en l’espace d‘à peine deux mois imposé un nouvel acteur sur la scène politique grecque. Et au-delà de son pays, il a appelé au succès d’expériences similaires dans les autres Etats membres de l’Union européenne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

A Francfort, des manifestants érigent un barrage contre la spéculation