DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La zone euro transporte ses problèmes de dette au G20

Vous lisez:

La zone euro transporte ses problèmes de dette au G20

Taille du texte Aa Aa

Même au bord du Pacifique, dans la station balnéaire mexicaine de Los Cabos, la zone euro sera au centre des préoccupations.
Le travail des chefs d’Etat et de gouvernement du G20, européens ou non, reste énorme pour gérer les problèmes de la dette. La seule note positive, pour l’ouverture de ce sommet lundi, arrive de Grèce. Le pays va se maintenir dans la zone euro.

“Depuis mon avion”, a expliqué le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, invité au G20, “j’ai participé à une conférence téléphonique avec la chancelière allemande, le président français, les chefs de gouvernement italien et britannique… et nous allons transmettre à ce sommet un message de confiance dans l’euro. L’Espagne, pour sa part, va continuer à réduire son déficit public car on ne peut pas dépenser ce qu’on n’a pas”.

Avant même l’ouverture du sommet du G20 au Mexique, la Chine a réaffirmé son soutien au maintien de la Grèce dans la zone euro. “Nous soutenons un euro solide et prospère” a précisé le gouvernement chinois. Alors que les dirigeants mondiaux vont brasser des milliards d’euros, les ONG seront aussi à Los Cabos pour leur rappeler de ne pas oublier les pays déshérités.