DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les dirigeants européens respirent après les élections grecques

Vous lisez:

Les dirigeants européens respirent après les élections grecques

Taille du texte Aa Aa

Les partis favorables à l’aide financière internationale et à l’austérité s’attellent à former un gouvernement majoritaire comme l’explique les quotidiens du Vieux continent. Ce sont les conservateurs de la Nouvelle Démocratie d’Antonis Samaras qui sont à la manoeuvre.

Les leaders de l’Union et de la zone euro attendent avec impatience de travailler avec les nouvelles autorités à Athènes.

“Nous vous soutenons, nous considérons la Grèce comme un membre de la zone euro et de la famille européenne et nous sommes prêts à travailler avec eux et à soutenir toutes les voies nécessaires pour faire revenir la croissance et l’emploi en Grèce”, explique José Manuel Barroso, le président de la Commission.

L’Italie pousse elle aussi un souffle de soulagement. Elle était sous la pression des marchés ces derniers jours avec des taux en forte hausse et de nouvelles mesures pour faire diminuer sa dette.

Le président du Conseil, Mario Monti “espère la formation rapide d’un gouvernement solide afin qu’il puisse honorer ses engagements auprès des institutions européennes. Je crois que nous allons rapprocher nos positions et c’est un positif”.

En pleine tourmente financière, l’Espagne a également salué les résultats du scrutin législatif grec.

Le Premier ministre Mariano Rajoy s’est voulu résolument optimiste :

“J’en suis totalement convaincu, cela renforce l’euro et bientôt la Grèce verra les effets positifs de ce vote et des décisions qui auront été prises”.

Pour les grecs, l’heure n’est pas encore aux réjouissances. Le taux de chômage dépasse les 22%, la population subit depuis plus de deux ans des baisses drastiques de salaires et de retraites et de fortes hausses d’impôts.