DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Rwanda proclame la fin des tribunaux populaires sur le génocide

Vous lisez:

Le Rwanda proclame la fin des tribunaux populaires sur le génocide

Taille du texte Aa Aa

Une page de l’histoire du Rwanda a été tournée. Le président Paul Kagamé vient en effet de mettre fin aux Gacaca, ces tribunaux populaires destinés à juger les responsables du génocide.

Basées sur le principe de l’aveu, les Gacaca ont permis de juger la majorité des suspects, et d’instaurer dans le même temps un dialogue d’apaisement.

“Ces tribunaux populaires ont dépassé toutes les attentes. Ils ont à la fois puni les coupables et réconcilié le peuple rwandais, et sans doute bien plus encore, a estimé le président Paul Kagamé.”

En 2002, le gouvernement avait privilégié cette solution pour faire face au nombre de cas liés au génocide et désengorger les prisons.

Mais le dispositif n’a pas échappé aux critiques de certaines ONG qui ont parfois évoqué le cas d’aveux extorqués sous la contrainte ou encore de témoins intimidés, voire tués.

Le gouvernement affirme de son côté qu’il aurait fallu plus de 100 ans à la justice rwandaise pour juger l’ensemble des responsables de ce génocide qui a fait au moins 800.000 morts en 1994.