DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Sommet du G20 : l'Union Européenne sous pression


Mexique

Sommet du G20 : l'Union Européenne sous pression

Le G20 fait pression sur l’Union Européenne pour qu’elle résolve sa crise de la dette. Le projet de communiqué final du sommet de Los Cabos enjoint les pays de la zone euro à prendre toutes les mesures nécessaires pour préserver la
stabilité et l’intégrité de l’union monétaire.

Les dirigeants européens nient être responsables de la baisse de la croissance mondiale, ainsi que l’existence d’un remède miracle à la crise: “J’attends des dirigeants du G20 qu’ils soutiennent et expriment leur confiance dans les décisions déjà prises par l’Europe et bien sûr dans celles que nous sommes sur le point d’adopter. Mais les défis ne sont pas seulement européens, ils sont globaux.” a souligné José Manuel Barroso.

Les pays émergents du groupe des BRICS sont les plus sévères à l‘égard de l’Union Européenne. Ils regrettent l’absence de mesures concrètes pour calmer la crise de la dette dans la zone euro: “Les marchés et les populations n’ont plus confiance dans les solutions qui sont apportées par les pays de la zone euro.” estime le ministre des finances brésilien. “Donc, cela signifie que les mesures adoptées ne sont pas suffisantes pour résoudre les problèmes.”

Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud rechignent à verser des fonds supplémentaires au Fonds Monétaire International. Pour verser leur contribution, ils exigent notamment que le FMI mette en oeuvre une réforme de 2010 accroissant les droits de vote des pays émergents. En fin de journée lundi, l’Inde et la Russie ont finalement promis chacune 10 milliards de dollars.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte: l'armée promet de céder bientôt le pouvoir