DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La place Tahrir contre le "coup d'Etat" des militaires


Egypte

La place Tahrir contre le "coup d'Etat" des militaires

Les Frères musulmans et les révolutionnaires se sont réunis place Tahrir contre le nouveau coup d’État des militaires.

Après avoir dissout l’assemblée à la veille du scrutin présidentiel, le Conseil suprême des Forces armées s’est octroyé dimanche soir le pouvoir législatif.
C’est une façon de contrer la victoire annoncée de Mohammed Morsi à la présidentielle : “Nous sommes ici pour demander au conseil militaire pourquoi chaque fois qu’on avance d’un pas, il nous fait reculer de dix. Ni un conseil militaire, ni la décision d’un tribunal dont les membres ont été nommés par Moubarak ne peuvent dissoudre un Parlement qui a été élu par 30 millions d’Egyptiens”, affirme un manifestant.

“Premièrement nous manifestons contre le pouvoir militaire, contre la dissolution du Parlement”, déclare une égyptienne. “Ca ne sert à rien d‘élire un président sans prérogatives, et je ne vois pas pourquoi les militaire veulent reconstituer à nouveau un comité constitutionnel qui a déjà été formé.”

Le candidat des Frères Musulmans et Ahmed Chafik, l’ancien Premier ministre de Hosni Moubarak continuent de se disputer la victoire à la présidentielle. Le gagnant ne sera officiellement connu que jeudi.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Magnotta, surnommé le "dépeceur de Montréal", plaide non coupable