DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La santé de l'Espagne suscite de réelles interrogations


économie

La santé de l'Espagne suscite de réelles interrogations

L’Espagne écarte toujours l’idée d’un plan global pour l‘économie du pays et le gouvernement répète que le pays n’a pas besoin d‘être sauvé. Pourtant, ni l’annonce d’un prêt de 100 milliards d’euros maximum pour recapitaliser ses banques ni l’issue favorable des élections grecques n’ont ramené la confiance des marchés qui spéculent maintenant sur un sauvetage complet du pays.

“Etant donné le temps que les espagnols mettent pour demander l’aide extérieure pour leurs banques, je pense qu’ils sont réfractaires pour demander un plan de sauvetage des finances de l’Etat, explique Michael Hewson, analyste chez CMC Markets. Je pense qu’il faudra atteindre un taux d’emprunt à 10 ans de 7,5% pour arriver à cette décision”.

A côté du renflouement du secteur bancaire qui va augmenter la dette de l’Etat central espagnol, il existe d’autres problèmes importants pour le secteur public : celui de la dette des régions. A elles quatre les régions de Catalogne, Valence, Andalousie et Madrid affichent une dette de 95 milliards d’euros alors que la dette régionale totale se monte à 145 milliards.

A propos de ces régions plusieurs économistes estiment que les comptes de celles-ci sont d’une opacité qui leur interdit cette année encore de respecter leurs objectifs de réduction du déficit budgétaire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Réserve Fédérale américaine : vers un nouvel assouplissement quantitatif ?