DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Panama : des députés en viennent aux mains puis se heurtent à la police


Panama

Panama : des députés en viennent aux mains puis se heurtent à la police

Les députés en viennent aux mains au Panama. Tout d’abord un débat parlementaire a dégénéré en pugilat en pleine session à l’Assemblée, avant de se transformer en confrontation avec la police.

Le sujet qui fâche : la vente par l’État de 49% de ses actions dans des entreprises de téléphonie et d‘énergie.

Syndicalistes et étudiants se sont joints aux députés de l’opposition, de gauche, ils ont été repoussés par la police à coups de spray au poivre.

“Nous voulons que cesse la corruption au sein du gouvernement Martinelli, et nous sommes contre cette fausse opposition qui ne nous représente pas”, déclare, face au Parlement, le responsable du syndicat de la construction Saul Mendez, qui appelle à la grève générale.

Lundi, des citoyens panaméens ont également marché contre ce projet de cession de titres de l’Etat, “le Panama n’est pas à vendre” ont-il clamé.

Mardi, le président Martinelli a demandé la suspension des sessions extraordinaires à l’Assemblée.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le G20 s'achève sur fond de crise européenne