DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réactions à Athènes à l'investiture de Samaras


Grèce

Réactions à Athènes à l'investiture de Samaras

Une solution à la crise politique se profile donc au sommet de l’Etat, avec un Premier ministre issu du camp conservateur. A peine investi, Antonis Samaras a appelé la population à l’unité nationale pour aller de l’avant. Mais qu’en pense justement la population ? Eléments de réponse dans les rues de la capitale.

“Il (Samaras, NDLR) appartient à un des deux partis qui ont contribué à ruiner la Grèce, avec leur manière de gérer le pays, affirme un jeune Athénien. On ne peut donc pas avoir confiance en lui. Et c’est pourquoi la plupart des gens se demandent ‘comment ça se fait qu’il soit à nouveau au pouvoir ?’”

“Je pense que les dirigeants vont essayer d’arranger les choses, estime un autre résident mais ils ne vont pas nous sortir du pétrin. La situation est très difficile. Et la solution n’est pas entre nos mains, mais plutôt entre celles des pays riches”.

“On vient juste de finir notre scolarité, précise une jeune femme. Et le système éducatif n’est pas terrible ici. On s’apprête à aller à l’université, mais on n’a aucune perspectives d’avenir”.

Ces derniers mois, des milliers de Grecs sont descendus dans les rues pour dire non aux plans de rigueur exigés par les bailleurs de fonds. La question est de savoir comment le futur gouvernement parviendra désormais à faire accepter de nouvelles mesures d’austérité.

Prochain article

monde

L'europe au coeur du G20