DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rio+20 : déception


monde

Rio+20 : déception

Vingt ans après le sommet de la Terre, les négociateurs de 190 pays passent à côté de leur objectif : orienter l’action publique en matière de sécurité alimentaire, d’eau, d‘énergie.

Au final, un projet à minima sur le développement durable. Et au lieu du tournant annoncé, un mécontentement ambiant.

“On pense que le texte n’atteint pas vraiment l’ambition dont le monde a besoin en ce moment. Par ailleurs, c’est une étape dans la bonne direction, à la hauteur de ce qu’il nous était possible de faire ici à Rio”, déclare le commissaire européen à l’environnement Janez Potočnik.

“Mieux que rien”, “on a fait ce qu’on a pu”… Le texte ne fixe ni les objectifs ni le calendrier des actions à engager. Il ne prévoit pas non plus de clause invitant les gouvernements à réduire les subventions aux carburants fossiles.

Alors, la faute à la crise économique?

Des chefs d’Etat et de gouvernement sont désormais attendus pour adopter ce texte, il ne devrait pas y avoir d’amendements à priori.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : le nouveau gouvernement de coalition dévoilé dans la journée