DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Argentine : grève des transporteurs de carburant


Argentine

Argentine : grève des transporteurs de carburant

La police militaire déployée autour de raffineries en Argentine… L’opération vise à débloquer une grève des transporteurs, amorcée mercredi, et qui provoque déjà la panique dans le pays.

Si cette intervention a permis à des camionneurs, non grévistes, de se remettre au travail, elle n’atténue pas pour autant le risque de pénurie de carburant.
La présidente Cristina Fernandez a écourté sa participation au sommet Rio+20 et est rentrée dans la nuit.

“Je pense que certains membres du gouvernement sont un peu nerveux. Tout ce qu’on demande c’est qu’ils nous écoutent, il ne s’agit pas seulement d’augmentation, mais de prendre en compte tout ce qu’on dit depuis un an”, déclare le responsable du syndicat des transporteurs routiers Pablo Moyano.

Ces transporteurs assurent aussi l’acheminement des céréales – dont l’Argentine est le premier exportateur- vers les ports.
Face à une inflation à deux chiffres, établie à environ 25%, ils demandent une hausse des salaires de 30% et une réduction d’impôts.
Ce conflit attise donc les désaccords, fréquents, qui les opposent au gouvernement de Cristina Kirchner. Le syndicat des transporteurs se dit déterminé à poursuivre le mouvement jusqu‘à vendredi matin.

Prochain article

monde

Le résultat de la présidentielle égyptienne reporté