DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Anders Breivik défend ses actes et plaide non-coupable


Norvège

Anders Breivik défend ses actes et plaide non-coupable

Un tueur sain d’esprit.
Jugé pour la mort de 77 personnes l‘été dernier,
Anders Breivik continue d’assumer ses actes.
“Des actes barbares,” reconnait-il au dernier jour de son procès, mais nécessaires face à ce qu’il voit comme la déliquescence des démocraties européennes.
Le militant d’extrême-droite dit avoir voulu protéger les norvégiens de souche contre la menace de l’islam ou de la révolution sexuelle.

Fier de ce qu’il a accompli, Breivik penche donc pour la responsabilité pénale, et souhaite éviter l’internement psychiatrique.

“Je demande à la cour de ne pas suivre le réquisitoire du parquet, de ne pas accepter le transfert d’Anders Breivik dans un asile psychiatrique, et de le traîter de la manière la plus clémente possible”, a plaidé son avocat Me Geir Lippestad.

S’il est reconnu pénalement irresponsable, Breivik pourrait alors passer sa vie dans un asile psyhiatrique. S’il est pénalement responsable, il échouera en prison, au minimum 21 ans.

“Ce qui est important, estime Bjoern Ihler, un rescapé de la tuerie sur l‘île d’Utoya, c’est aussi la dimension politique, s’il est sain ou non d’esprit, car il y a d’autres militants d’extrême-droite comme lui, qui n’iraient pas aussi loin mais l’idéologie existe, et ce débat sur la responsabilité pénale est important.”

“C’est bien que ce soit bientôt fini, estime une norvégienne, car cette affaire prend beaucoup de place, et c’est bien qu’on arrive bientôt au bout.”

Le verdict sera rendu le 24 août.
Plaidant non-coupable, Anders Breivick demande de fait l’acquittement, mais son avocat a oublié de présenter cette requête formellement au début de sa plaidoirie.

Prochain article

monde

Echec impossible pour le nouveau gouvernement grec