DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Russie et son pétrole, face à la crise financière mondiale

Vous lisez:

La Russie et son pétrole, face à la crise financière mondiale

Taille du texte Aa Aa

La crise financière mondiale, un sujet ô combien débattu, y compris au forum économique de Saint-Pétersbourg. Des centaines d’investisseurs russes et étrangers sont réunis jusqu‘à ce samedi. Et même si la Russie semble être relativement épargnée par la crise financière, elle en ressent malgré tout les conséquences.

“Le principal problème aujourd’hui, confirme Alexey Kudrin, ancien ministre des Finances, c’est la crise qui sévit en Europe. Résultat : les banques occidentales ont ralenti leurs investissements en Russie. Les banques sont frileuses parce que l‘économie russe est très dépendante du marché du pétrole. Et en période de crise, les investissements dans ce secteur sont encore plus risqués”.

L‘économie russe repose beaucoup sur le secteur pétrolier, avec pour conséquence une forte exposition au cours du baril. Or, ces derniers mois, la tendance est à la baisse. Le problème, c’est que le budget avait été établi sur la base de cours du pétrole bien plus élevé. Il va donc falloir faire des ajustements.

Il y a quelques jours, l’actuel ministre des Finances, Anton Siluanov, indiquait justement que la Russie avait mis de côté près de 40 milliards de dollars, pour faire face, au cas où.

“L’instabilité économique au niveau mondial a été soulignée par Vladimir Poutine, indique notre envoyé spécial à Saint-Pétersbourg, Alexander Shashkov. Le cours du baril de brent est descendu sous la barre des 90 dollars. Cela n’est pas de nature à rassurer les participants russes présents à ce forum”.