DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : le candidat des Frères musulmans exige les résultats de la présidentielle


Egypte

Egypte : le candidat des Frères musulmans exige les résultats de la présidentielle

Une semaine après le second tour de la présidentielle, les Egyptiens attendent toujours les résultats. Les deux camps, celui d’Ahmed Shafiq et celui de Mohamed Morsi, revendiquent la victoire.

Ce vendredi, le candidat des Frères musulmans a exigé que la commission électorale publie immédiatement les résultats. Il a en profité pour désarmorcer tout conflit avec les militaires au pouvoir. “Il n’y a pas de problèmes entre nous et les militaires, a-t-il dit. Ils sont eux aussi, des enfants d’Egypte. Ils font partie du peuple. Si on regarde les décisions prises par le Conseil suprême des forces armées, certaines sont justes, d’autres ne le sont pas. Les militaires ont eu tort en adoptant ces derniers jours des décrets sur le pouvoir législatif. Nous l’avons déjà dit : nous ne sommes pas d’accord avec les militaires sur ce point”.

Des milliers de personnes se sont rassemblées ce vendredi sur la place Tahrir au Caire, à l’appel de Frères musulmans et de plusieurs mouvements politiques. Une mobilisation pour exiger que l’armée quitte le pouvoir.

“Les militaires ne doivent plus jouer de rôle politique, ils doivent renouer avec leur fonction de base qui est de protéger le pays”, affirme Abdel Nasser, jeune manifestant.

“Tous ces retards dans la publications des résultats, cela pose beaucoup de questions”, ajoute Hassan, un autre manifestant. “Moi, dit-il, j’ai l’impression que le conseil militaire est en train de se servir de la constitution, afin d‘éviter de rendre le pouvoir”.

La longue attente des résultats, mais aussi les incertitudes autour de la santé de l’ancien président Moubarak, tout cela contribue à aiguiser les tensions. Certains observateurs disent craindre une flambée de violence.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des "Grand-parents" barcelonais manifestent contre l'Allemagne