DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'OTAN s'empare de l'affaire de l'avion turc abattu par la Syrie

Vous lisez:

L'OTAN s'empare de l'affaire de l'avion turc abattu par la Syrie

Taille du texte Aa Aa

La Turquie a obtenu la convocation d’une réunion mardi de l’OTAN pour évoquer l’affaire de son avion, un F4-Phantom, abattu en plein vol vendredi par la Syrie. L’appareil n’aurait pas violé l’espace aérien syrien, contrairement à ce que le régime de Damas a annoncé dans un premier temps. Il aurait été abattu dans l’espace aérien international, à 13 milles nautiques de la Syrie. Soit près de 25 km au large des côtes syriennes. Alors, la Turquie entend faire valoir ses droits devant ses partenaires de l’Alliance atlantique.

“Notre avion avait pour seule mission de tester un système de radar et il servait à la formation, a expliqué le ministre des Affaires étrangères turc, Ahmet Davutoğlu. Il n’avait pas d’autre rôle, et notamment pas celui de collecter des informations au-dessus de la Syrie. Il n’a de plus reçu aucun avertissement de la Syrie. Il n‘était pas armé, était bien identifié, et les Syriens le savaient bien.”

Cette affaire envenime un peu plus encore les relations entre les deux pays. Elle isole un peu plus encore aussi la Syrie sur la scène internationale. Lundi, la question syrienne doit être évoquée par les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne.