DERNIERE MINUTE

La Chine réussit un amarrage en orbite en mode manuel

Vous lisez:

La Chine réussit un amarrage en orbite en mode manuel

Taille du texte Aa Aa

C’est une avancée majeure dans le programme spatial de la Chine. Pékin vient de réaliser son premier amarrage en mode manuel au dessus de la Terre. Le vaisseau Shenzhou s’est ainsi accroché au module Tiangong. A la manoeuvre, le taïkonaute Liu Wang.

Un rendez-vous précis et parfait s’est félicité le centre de contrôle de Pékin pour qui ce bond en avant est une nécessité en vue de son futur objectif : construire une station spatiale orbitale habitée de façon permanente en 2020.

La maîtrise des rendez-vous spatiaux en orbite autour de la Terre constitue une étape cruciale.

En cas de défaillance des systèmes automatiques, un amarrage manuel peut s’avérer nécessaire.

La Chine, qui veut rattraper son retard dans la conquête de l’espace, a investi plus de deux milliards d’euros dans ce programme.

Avec ce rendez-vous réussi, elle prouve qu’elle peut prétendre aux mêmes succès que les agences spatiales américaine, russe et européenne.