DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mohamed Morsi, porté par son passé d'opposant

Vous lisez:

Mohamed Morsi, porté par son passé d'opposant

Taille du texte Aa Aa

Candidat par défaut et sans charisme, Mohamed Morsi a su tirer parti de la toute puissante machine des Frères Musulmans pour se placer en figure incontournable de la course à la présidentielle.

Ce timide au manières simples, a compensé son manque d’attrait personnel, en s’adressant au libéraux et au révolutionnaires comme le champion de “l’anti-Mourabak” : “J’adresse mes remerciements et ma gratitude à tous ceux qui ont contribué à cet événement majeur, ces élections, à tous ceux qui, de leurs mains, par leurs actes ou par leurs mots, ont participé à ces étapes sur le chemin
vers une nouvelle Egypte. A la révolution et aux révolutionnaires…”

Car dans un pays conservateur, le vote islamiste étant acquis, le dirigeant du Parti Justice et liberté a mis en avant ses luttes contre le régime ce que lui avait valu un séjour de six mois en prison en 2006. L’implantation des Frères Musulmans dans les quartiers populaires a fait le reste, mais certains électeurs ont voté pour lui avec des réserves.

“J’ai voté Morsi, même si j’ai certaines réserves sur la politique des Frères Musulmans. Mais on espère que dans l’avenir ils vont faire mieux, qu’ils vont écouter le peuple, ne pas prendre les décisions tout seuls, et si dieu le veut, que la situation s’améliorera” explique cet égyptien.

Fils de paysan né en 1951 dans le delta du Nil, ingénieur avec un doctorat de l’Université du Sud de la Californie, Morsi est marié et père de cinq enfants, dont deux ont la nationalité américaine. Il est considéré comme un homme de l’appareil politique de la Confrérie qui est dominé par les conservateurs.