DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La dégradation de l'économie syrienne


Syrie

La dégradation de l'économie syrienne

L‘économie de la Syrie, un pays secoué par plus de 13 mois de violences et frappé de sanctions, devrait connaître une contraction significative en 2012 : c’est ce qu’annonçait récemment un responsable du Fonds monétaire international.
Le FMI ne fournit pas de statistiques sur l‘économie syrienne en raison de l’absence de données et de l’incertitude politique dans le pays.
“L‘économie syrienne est bien sûr très affectée, affirme ce pharmacien. Beaucoup d’entreprises syriennes essaient de garder leurs salariés et leurs salaires, leurs bonus mais vous savez, avec ces sanctions c’est très dur d’y arriver”.
Les violences et les sanctions économiques sont les deux facteurs qui expliquent cette détérioration de l‘éconmomie syrienne à propos de laquelle il n’est pas possible d’obtenir des données fiables.
“J’ai vraiment honte de vous dire ces chiffres, explique cet hôtelier mais nous avons un taux d’occupation de 3 à 4% seulement. On a deux hôtels et j’ai du en fermer un à cause de la crise”.
L’industrie touristique est sinistrée mais le plus gros manque à gagner pour l‘économie syrienne c’est le pétrole : 95% de la production pétrolière du pays partait pour l’Union européenne avant les sanctions prises en septembre dernier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : le procès de Timochenko reporté au 10 juillet