DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Avion abattu : l'OTAN exprime sa solidarité avec Ankara


Turquie

Avion abattu : l'OTAN exprime sa solidarité avec Ankara

La Turquie hausse le ton envers la Syrie et menace désormais Damas de représailles en cas de violation future de sa frontière.

Déjà très tendues depuis plusieurs mois, les relations entre les deux pays ont franchi un nouveau cap depuis qu’un avion de chasse turc a été abattu vendredi par la défense anti-aérienne syrienne.

Vendredi, l’aéronef qui avait quitté l’aéroport militaire de Malatya Erhaç dans l’Est de la Turquie, a fini sa course au large de Lattaquié. Selon Damas, le F4 Phantom volait à basse altitude et vitesse élevée dans l’espace aérien syrien.

“Les règles de l’engagement des forces armées turques ont changé. Tout élément militaire qui approche de la frontière turque depuis la Syrie, en posant un risque et un danger au niveau de la sécurité, sera considéré comme une menace et traité comme une cible militaire”, a martelé le premier ministre turque Recep Tayyip Erdogan.

Mardi, l’Otan s’est réuni en urgence à la demande de la Turquie. Le secrétaire général de l’Alliance atlantique a exprimé son soutien et sa solidarité avec la Turquie et condamné cet acte qu’il juge inacceptable.

“Mon principal souci est que la situation ne s’envenime pas davantage. L’acte auquel nous avons assisté est tout à fait inacceptable”, a déclaré Anders Fogh Rasmussen.

Une réunion extraordinaire qui a abouti à une condamnation ferme et unanime des 28 ambassadeurs de l’Otan qui rejettent pour le moment l’idée de toute intervention militaire en Syrie.

Prochain article

monde

France : Claude Bartolone hérite du perchoir