DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Allemagne : qu'est ce qui fait sa force?


Allemagne

Allemagne : qu'est ce qui fait sa force?

Il fut un temps où l’Allemagne était “l’homme malade de l’Europe”, à l‘époque de l’intégration de l’ex-RDA, en ruine et vétuste. Un peu comme si l’Allemagne de l’Ouest d’alors avait fusionné avec la Grèce d’aujourd’hui.

Les difficiles premières années de la réunification sont derrière, et l’Allemagne a rebondi. Quatrième puissance mondiale, le pays résiste bien à la crise et est montré en exemple. Mais qu’est ce qui fait sa force?

Une économie performante et compétitive, portée par la capacité des entreprises à conquérir des marchés extérieurs et surtout à s’y maintenir. Les exportations de l’Allemagne ont doublé en 10 ans. Elles s‘élèvent aujourd’hui à plus de 1 000 milliards d’euros.
Première exportatrice mondiale pendant longtemps, l’Allemagne vient toutefois de perdre son titre au profit de la Chine.

La force de l’Allemagne, ce sont ses produits de qualité qu’elle exporte dans le monde entier. Quelques secteurs de l’industrie sont particulièrement performants, l’automobile, l’ingénierie, l’électromécanique ou encore les énergies renouvelables, elle produit les 3/4 l‘électricité solaire des 27, et est au second rang mondial en matière d‘énergie solaire.

Autre atout, des coûts du travail parmi les plus bas de la zone euro. Ils n’ont pas augmenté en 10 ans.

Et puis un chômage en baisse, quand ailleurs il augmente. 12% en 2005, 6,7% en 2012.

Un miracle ? Pas vraiment. C’est plûtot le résultat de la politique à marche forcée du retour à l’emploi destinée à alléger les charges de l’État.

Pas de salaire minimum en Allemagne, l’incitation à l’emploi joue à plein, mais elle a son revers : 20% de travailleurs pauvres, qui touchent moins de 10 euros de l’heure.

Le salaire moyen en Allemagne a baissé de 4,2% en 10 ans. La paupérisation de la société est bien la face cachée du modèle allemand.

Enfin, la principale faiblesse de l’Allemagne, c’est le vieillissement de sa population, qui a diminué de 0,5% en 10 ans. Les femmes ne font en moyenne que 1,4 enfants et les plus de 65 ans représentent 20% de la population. Ils seront 34% en 2060.

Un phénomène qui commence à peser sur le marché de l’emploi. Beaucoup de seniors continuent d’ailleurs de travailler. Malgré la réforme des retraites entrée en vigueur au début de l’année, le pays se prépare à la perte de 5 millions de travailleurs au cours des 15 prochaines années.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Londres 2012 : le dispositif de sécurité le plus important depuis l’après-guerre