DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Egypte : l'armée perd l'un de ses pouvoirs en matière de sécurité

Vous lisez:

Egypte : l'armée perd l'un de ses pouvoirs en matière de sécurité

Taille du texte Aa Aa

Pas une journée, et pas une nuit ne passe sans que des manifestants ne mettent en garde contre le trop grand pouvoir de l’armée en Egypte. Cette armée a toutefois perdu la main en matière de sécurité. Elle n’est plus autorisée à arrêter des civils comme bon lui semble.
La justice a invalidé le décret qui lui permettait de le faire depuis le 13 juin dernier. Les Frères musulmans approuvent : “Ce décret était clairement un abus de pouvoir, réagit Ahmed Abou Baraka. Il était contraire à la loi, et n’avait aucune base juridique”.

Le président élu Mohamed Morsi et les généraux, qui tiennent les rênes de l’Egypte depuis la chute d’Hosni Moubarak, doivent faire des concessions pour assurer la transition du pouvoir.

Mohamed Morsi dit chercher “une personnalité indépendante” pour diriger le gouvernement. Cela lui permettrait d‘élargir sa base politique. Quant à son ex-rival à la présidentielle, Ahmed Chafik, il a quitté l’Egypte mardi, officiellement pour accomplir un pèlerinage en Arabie saoudite. Dans le même temps, un juge a été chargé d’une enquête pour corruption à son encontre.