DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La cause des jeunes plaidée au Conseil de l'Europe

Vous lisez:

La cause des jeunes plaidée au Conseil de l'Europe

Taille du texte Aa Aa

Les jeunes doivent être perçus comme un atout, et non comme un problème pour l’Europe. C’est la cause qui a été plaidée lors de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, réunie cette semaine à Strasbourg pour sa session d‘été.

L’insertion des jeunes sur le marché du travail est en effet une urgence. Ils comptent parmi les premières victimes de la crise. Rien que dans l’Union Européenne, le chômage des 15-24 ans est passé de 15% environ en 2008 à plus de 22% aujourd’hui. Les jeunes Grecs et les jeunes Espagnols en savent quelque chose : plus de 50% d’entre eux sont sans emploi.

Et puis, il y a aussi ceux que l’on appelle les “Ni-Ni”, comprenez: ni au travail, ni à l‘école, ni en stage, ni en formation.

“Des millions de jeunes Européens ont décidé d’arrêter leurs études, d’arrêter de chercher un travail, ils sont en suspens. Ce sont des millions de gens que nous avons perdu pour la génération future, pour le futur et pour le développement de l’Europe, et nous devrions intervenir” avertit Luca Volontè, le rapporteur du texte présenté devant le Conseil de l’Europe.

Plusieurs mesures concrètes ont été proposées : des avantages fiscaux pour les jeunes entrepreneurs, pour les employeurs qui forment des apprentis, mais aussi un enseignement plus en phase avec les besoins du marché. Encore faut-il que les dirigeants aient le courage de miser sur la jeunesse en ces temps difficiles.