DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enième sommet de la dernière chance à Bruxelles

Vous lisez:

Enième sommet de la dernière chance à Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Les 27 sont réunis pour 2 jours à Bruxelles pour un sommet européen exceptionnel principalement consacré aux moyens de juguler la crise et à la sauvegarde de la monnaie unique.

Même si les divergences sont nombreuses entre Paris et Barlin, l’idée d’un pacte pour la croissance réclamé par François Hollande semble à portée de main.

“Je viens pour que la croissance soit au ceur de nos engagements. Il y a des décisions qui vont être, je l’espère, acceptées, qui permettront de donner de l’activité supplémentaire à des pays qui en ont bien besoin. Et je viens pour qu’il y ait des solutions très rapides pour soutenir des pays qui sont le plus en difficulté sur les marchés, alors même qu’ils ont fait des efforts considérables, soutient le président français”

Divergence aussi sur la forme puisque la chancelière allemande Angela Merkel a déjà prévenu qu’il ne fallait pas s’attendre à des solutions miracles à l’issue de ce sommet.

“Aujourd’hui, au premier jour du sommet, nous allons essentiellement discuter du pacte pour la croissance et l’emploi. Nous avons travaillé sur un bon programme, en particulier concernant les investissements pour l’avenir, et spécialement sur les perspectives d’emploi, surtout pour les jeunes, a-t-elle déclaré.”

Pour Angela Merkel, la priorité est de mettre en place les réformes structurelles qui s’imposent dans les pays qui traversent des difficultés. Et ne lui parlez surtout pas de mutualisation des dettes de la zone euro. Solution qu’elle juge “contre- productive”, et “mauvaise économiquement”.