DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Etats-Unis : le Galaxy Tab de Samsung interdit de vente par la justice


monde

Etats-Unis : le Galaxy Tab de Samsung interdit de vente par la justice

Coup de tonnerre dans le monde des tablettes numériques. Apple vient de remporter une victoire importante à domicile.

En effet un juge a donné raison à la firme de Cuppertino et a ordonné à Samsung Electronics de suspendre la commercialisation de sa tablette tactile aux États-Unis. Une décision de poids alors que le marché des tablettes tactiles va bientôt être envahi par Google et Microsoft. Samsung a fait appel de cette décision.
 
Le Galaxy Tab du constructeur sud-coréen est le principal concurrent de l’iPad d’Apple qui domine nettement le marché. Mais pour beaucoup le Galaxy Tab ressemble beaucoup trop à l’iPad du point de vue du design. Les avocats d’Apple auraient apporté la preuve que Samsung avait apporté des modifications en ce sens.
 
“Même si Samsung a le droit de faire de la concurrence, il n’a pas le droit de faire de la concurrence déloyale, en inondant le marché avec des produits en infraction”, a expliqué la juge Lucy Koh. Sa décision prendra effet une fois qu’Apple aura versé une caution de 2,6 millions de dollars pour les dommages causés à Samsung si jamais l’injonction était jugée par la suite erronée.
 
Apple et Samsung se livrent une bataille judiciaire sans merci dans une dizaine de pays. La firme de feu Steve Jobs reproche systématiquement au groupe étoilé de copier ses technologies. Le Corée reproche à son rival des atteintes répétées au droit à la propriété intellectuelle.

Le Galaxy Tab a déjà été interdit pour les mêmes raisons en Australie et en Allemagne.Dans le premier cas Samsung a accepté d’apporter des modifications à la tablette, dans le second l’injonction a été annulée. Et Apple ne gagne pas à chaque fois. Ainsi la semaine dernière, un juge néerlandais a condamné l’Américain à verser des dommages et intérêts au Sud-Coréen pour violation de brevet aux Pays-Bas.

Prochain article

monde

Kofi Annan propose un gouvernement de coalition en Syrie