DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Manipulation des taux interbancaires : Barclays signe un accord à l'amiable

Vous lisez:

Manipulation des taux interbancaires : Barclays signe un accord à l'amiable

Taille du texte Aa Aa

Pour mettre fin, à l’amiable, aux enquêtes des régulateurs britannique et américain sur des tentatives de manipulation des taux interbancaires Libor et Euribor, la banque britannique Barclays va payer au total l‘équivalent de 362 millions d’euros. Son directeur général Bob Diamond a reconnu que cet accord amiable allait entacher l’image de la banque auprès de ses clients. Les taux Libor et Euribor servent de base pour calculer le prix auquel les banques se prêtent de l’argent entre elles, et influent indirectement sur le coût des crédits accordés aux particuliers et aux entreprises.

“Les gens au casino boursier, affirme Nicolas Dunbar qui a écrit un livre sur le sujet, les traders de produits dérivés avec leurs milliers de milliards de paris, influencent ces taux qui sont supposés être le mode des prêts entre les banques et qui ont été totalement contaminés par ces traders, explique et vous pouvez lire ces courriels dans le rapport du régulateur : “voici une bouteille de Bollinger pour ce que vous avez fait pour moi”.

L’accord à l’amiable de Barclays qui va coûter à la banque plus de 300 millions d’euros fait référence aux nombreux courriels de la banque montrant qu’elle avait cherché à manipuler le Libor pour réaliser des gains sur des opérations de marché.
Magnanime, le directeur général de Barclay a dit renoncer à son bonus cette année.