DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Réunion Hollande-Merkel avant le sommet européen crucial qui débute ce jeudi à Bruxelles


monde

Réunion Hollande-Merkel avant le sommet européen crucial qui débute ce jeudi à Bruxelles

Le président français et la chancelière allemande se sont entretenus à Paris pour tenter de rapprocher leurs positions.

Au coeur des débats, les solutions à apporter à la crise. Parmi elles, le sujet des euros-obligations. La France est favorable à la mutualisation des dettes mais l’Allemagne s’y oppose.

“Nous sommes aussi conscients des mesures que nous devons préparer pour la stabilité financière et nous voulons l’un comme l’autre approfondir l’union économique, monétaire et demain politique pour arriver à une intégration et à une solidarité”, affirme François Hollande.

Angela Merkel plaide pour des réformes de fond et une rigueur budgétaire affirmée :

“Je dis qu’il faut plus d’Europe et je pense que nous sommes d’accord qu’il faut une Europe qui fonctionne, c’est cela que les marchés financiers regardent. Et nous avons besoin d’une Europe qui s’entreaide, c’est dans cette esprit que nous travaillons”.

Un peu plus tôt devant les députés allemands, la chancelière avait estimé qu’il n’y avait “pas de formule magique” face à la crise et que les solutions faciles ou rapides n‘étaient pas de mises. Seule une solution de fond permettant de surmonter une fois pour toutes la crise des dettes en zone euro devait prévaloir.

“On pourrait faire cette analogie entre permettre à quelqu’un d’utiliser votre carte de crédit et lui permettre d’utiliser votre carte prépayée pour dépenser. Et je pense que ce que Madame Merkel veut à tout prix éviter c’est de donner les bonnes notes de l’Allemagne en matière de crédit à un autre pays pour qu’il s’en serve”, estime cet analyste.

Le sommet de Bruxelles qui aura lieu ce jeudi et vendredi survient au moment où la contagion de la crise s’accélère avec l’Espagne et Chypre qui viennent de demander l’aide de la zone euro. L’Italie étant elle soumise à une très forte pression.

Prochain article

monde

Nouvelle flambée de violence en Syrie