DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Syrie, les habitants abandonnent leurs villes

Vous lisez:

En Syrie, les habitants abandonnent leurs villes

Taille du texte Aa Aa

Dans les villes de Sarmada et d’Atareb, on ne trouve plus que des portes closes. En effet, les violences ont forcé des milliers d’habitants à quitter leurs maisons. Seules les traces de violents affrontements entre les insurgés et les militaires syriens restent visibles.

“C’est le résultat des bombardements en continu et des tirs de snipers qui se cachent sur le toit. L’armée est toujours dans les parages et terrorisent les gens qui sont encore là”, témoigne un des rares habitants à être resté.

Au Liban voisin, des familles syriennes arrivent par milliers mais dans la panique, beaucoup d’entre elles n’ont emporté que les vêtements qu’elles portent. Sans ressources, ces hommes, ces femmes et ces enfants sont pris en charge par le gouvernement libanais et les Nations unies. Pour acheter de la nourriture, le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM) leur distribue des tickets qu’ils peuvent utiliser dans les magasins libanais.

Le PAM a déjà aidé plus d’un demi-million de personnes. Selon l’ONU,ce chiffre pourrait atteindre 850 000 personnes déplacées aidées au cours du mois de Juillet.