DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

A l'Euro 2012, le marché noir s'active à l'approche de la finale


Ukraine

A l'Euro 2012, le marché noir s'active à l'approche de la finale

A la veille de la finale de l’Euro 2012 de football, qui opposera, dimanche soir, à Kiev (Ukraine), l’Espagne et l’Italie, des supporters tentent d’acheter des billets. Mais les seuls encore disponibles à la vente officielle, aux guichets, sont des tickets de première catégorie, à 600 euros, et de deuxième catégorie, à 330 euros. Les billets de troisième catégorie sont plus abordables, à 50 euros… mais il n’est plus possible d’en trouver, en tout cas, aux guichets.

“En revanche, on en voit beaucoup circuler dans les rues”, témoigne un supporter espagnol. Et il s‘étonne : “Pour en acheter, il faut mettre 200 euros, soit quatre fois le prix normal. De plus, et c’est étrange, toutes les entrées sont nominatives sauf celles vendues par les fédérations. Et les tickets du marché noir portent le seul nom de la fédération.” Il sous-entend ainsi que ces billets revendus ont été achetés ou obtenus gratuitement dans le seul but de faire des bénéfices sur le marché noir…

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Visite de Hong Kong très agitée pour le président chinois