DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

En Egypte, un président affaibli a prêté serment


Egypte

En Egypte, un président affaibli a prêté serment

Cinquième chef d’Etat de la République arabe d’Egypte et surtout premier non-militaire à occuper cette charge en près de 60 ans d’existence de la république, Mohamed Morsi a prêté serment samedi devant la Haute Cour constitutionnelle, dans la banlieue du Caire.

Mais cet islamiste, élu le 17 juin face au dernier Premier ministre de son prédécesseur déchu, Hosni Moubarak, est un président affaibli, car l’armée l’a privé de la plupart de ses prérogatives avant même son entrée en fonction. De même que les militaires avaient, mi-juin, privé son mouvement, les Frères musulmans, de leur victoire aux élections législatives, en décrétant la dissolution du Parlement.

Alors, vendredi, devant une foule immense rassemblée Place Tahrir, Mohamed Morsi a lancé un avertissement à peine voilé au Conseil suprême des
forces armées (CSFA) : “Vous, le peuple, êtes la source du pouvoir et de la légitimité, a-t-il déclaré. Il n’y a de place pour personne, pour aucune institution au-dessus de cette volonté.” Le bras-de-fer a commencé.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Troisième divorce consommé pour Tom Cruise