DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Week-end tristement ordinaire en Syrie : environ 200 morts


Syrie

Week-end tristement ordinaire en Syrie : environ 200 morts

L’armée n’a pas relâché sa pression dimanche sur plusieurs villes du pays. Notamment dans la banlieue de la capitale Damas. Selon le témoignage d’une militante de l’opposition, Douma, 500 000 habitants,
est littéralement assiégée par les forces du régime.
“Douma est complètement détruite, c’est comme une ville fantôme”, a-t-elle affirmé.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) signale également des bombardements dans la province de Deraa ainsi qu‘à Homs. Dans cette localité devenue un symbole de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, des centaines de familles attendent l’aide humanitaire.

A Zamalka, à 10 km de Damas, des tirs ont de nouveau visé les habitants qui enterraient les victimes
de la veille. Samedi, plus de 40 personnes avaient été tuées par un tir d’obus alors qu’elles suivaient une procession funéraire. Par les forces du régime, a énoncé l’opposition. Mais le régime a démenti.

Le bilan du week-end est d’environ 200 morts, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Mexicains élisent leurs président et parlement