DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Enrique Peña Nieto, un nouveau visage pour un vieux parti

Vous lisez:

Enrique Peña Nieto, un nouveau visage pour un vieux parti

Taille du texte Aa Aa

Enrique Peña Nieto, le candidat du Parti révolutionnaire institutionnel à la présidence du Mexique, a réussi à s’imposer grace à son image de politique triomphant au look télégénique.

Avocat de bientôt 46 ans, membre du PRI depuis ses 18 ans, Peña Nieto est aussi l’ex-gouverneur de l’Etat de Mexico, base d’un important groupe de pouvoir au sein du PRI. Le vieux parti qui a gouverné le Mexique sans discontinuer entre 1929 et 2000, a choisi en novembre ce jeune loup qui cultivait depuis des années son image de presidentiable.

Il veut dépasser les problèmes du Mexique : “Un Mexique en paix et en sécurité, un Mexique qui ait plus d‘égalité sociale, une croissance économique qui génère des emplois, un pays ou il y a plus d’opportunités pour tous” a-t-il promis.

Mais pour certains mexicains, le retour du PRI est associé aux années d’un pouvoir autoritaire et corrompu. Pour le mouvement étudiant “Yosoy 132” Peña Nieto est un pur produit médiatique, imposé par la chaine de télévision Televisa.

Les étudiants ne sont pas les seuls à décrire un pays dans l’abime.

José Reveles, journaliste:
“Le Mexique vit une tragédie humaine, l’escalade de la violence, des extorsions, des morts, des kidnappings, nous parlons de quelque 70 000 personnes tuées…”

Enrique Peña Nieto s’est remarié en 2010 à Angelica Rivera, une actrice de séries télé travaillant por Televisa, et rencontrée alors qu’elle participait au tournage d’un spot de sa campagne électorale. La connivence avec Televisa, principale chaine de télé mexicaine, a été l’un des chevaux de bataille du mouvement “Yosoy 132” contre le retour du PRI au pouvoir.