DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mali : les islamistes s'en prennent à une mosquée de Tombouctou


Mali

Mali : les islamistes s'en prennent à une mosquée de Tombouctou

Les islamistes qui contrôlent Tombouctou depuis trois mois poursuivent leur destruction de biens religieux jugés contraires à l’orthodoxie…

Après des mausolées ce week-end, ils s’en sont pris à la mosquée Sidi Yahia, datant du 15 e siècle, l’un des joyaux de la ville, et dont ils ont entrepris de briser la porte sacrée à coups de pioche.
Ce portail en bois était fermé depuis des décennies, l’ouvrir aurait porté malheur selon la tradition, ils ont voulu démontrer le contraire à une population affolée.

Ansar Dine et les groupes alliés d’Aqmi, al Qaeda au Magreb, et qui contrôlent désormais tout le nord du Mali semblent réagir aussi en représailles à la décision de l’Unesco le 28 juin, d’inscrire Tombouctou sur la liste du patrimoine mondial en péril.

De leur coté, les rebelles touaregs de l’Azawad, alliés éphèmères des islamistes
regardent leur emprise sur la région leur échapper, mais entendent poursuvre les combats pour que leur région ne deviennent pas “un nouvel
Afghanistan”.

La détermination destructrice d’Ansar Dine dont l’objectif est d’imposer la charia dans tout le Mali est dénoncée unaniment. La destruction de ces édifices rappellent le sort d’autres ouvrages du patrimoine mondial détruits de la sorte, comme les boudhas géants de Bamyan anéantis en 2001 par les Talibans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Scandale du Libor : des poursuites pénales possibles