DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Négociations Grèce-Troïka : l'Europe reste ferme sur une application stricte du plan


économie

Négociations Grèce-Troïka : l'Europe reste ferme sur une application stricte du plan

Le nouveau gouvernement grec entame mercredi d‘âpres négociations avec ses créanciers : zone euro, FMI et BCE, pour essayer d’adoucir les
conditions des prêts accordés au pays.
Yannis Stournaras, le nouveau ministre grec des finances a rencontré lundi le gouverneur de la Bundesbank, membre du conseil des gouverneurs de la BCE Jörg Asmussen qui ne lui a pas laissé beaucoup d’espoirs.

“Le programme adopté est la meilleure option pour la Grèce, a expliqué Jörg Asmussen. Les difficultés que traverse la Grèce ne viennent pas du programme. Elles viennent des nombreuses années de politiques insoutenables et d’une réticence à
effectuer les réformes nécessaires”.

La Grèce doit cette année adopter des mesures d‘économies budgétaires supplémentaires d’un montant de 11,5 milliards d’euros pour 2012 et 2013, pour rattraper les retards pris par le pays. Le gouvernement Samaras veut en retarder l’application de deux ans. Mais les européens restent fermes à l’instar de Jörg Asmussen. “La Grèce disent-ils, doit respecter les conditions du plan pour ne pas accumuler de nouveaux retards”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le taux Libor : qui, que, quoi, dont, oú