DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tripoli libère les quatre collaborateurs de la Cour pénale internationale

Vous lisez:

Tripoli libère les quatre collaborateurs de la Cour pénale internationale

Taille du texte Aa Aa

C’est un ouf de soulagement pour la CPI, la Cour pénale internationale. Les autorités libyennes ont finalement libéré ce lundi les quatre employés de la Cour, arrêtés le 7 juin en Libye lors d’une visite au fils de Mouammar Kadhafi, Seif-al-Islam. Le président de la CPI, le Sud coréen Sang-Hyun Song, s’est rendu sur place.
Les quatre employés libérés sont une avocate australienne accusée d’espionnage par Tripoli, une interprète libanaise, et deux membres du greffe, un Russe et un Espagnol.
Ils étaient détenus à Zintane, ville située à 170 km au sud-ouest de Tripoli, là où ils s‘étaient rendus pour rencontrer Seif-al-Islam Kadhafi et l’aider à préparer sa défense devant la Cour. Les autorités libyennes et la CPI se disputent le droit de juger le fils du défunt dictateur incarcéré à Zintane depuis novembre.

Avec AFP et Reuters