DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les réfugiés syriens continuent à arriver en Turquie alors que les cas de torture se multiplient selon HRW


Syrie

Les réfugiés syriens continuent à arriver en Turquie alors que les cas de torture se multiplient selon HRW

Parmi les réfugiés, on compte de plus en plus de déserteurs. Hier, un groupe de 85 hommes dont un général de Bachar al-Assad est arrivé dans ce camp près de la frontière. D’autres sont là depuis quelques jours à l’image de cet homme que nous appelerons Karam pour des raisons de sécurité :
“Nous allions aux manifestations et nous avions peur les uns des autres. Toutes les forces de sécurité se surveillaient mutuellement. Si un ordre était refusé par un soldat de n’importe quelle force, la sanction pouvait être la mort”.

La fuite pour éviter aussi les tortures organisées. 27 centres de détention seraient gérées par les agences de renseignements syriennes selon le dernier rapport de Human Rights Watch. Cet ancien détenu raconte son calvaire :

“Quand nous étions détenus à la prison militaire de Homs, ils nous ont pendus au plafond par les mains, ils nous ont battus et ils disaient : “Vous voulez la liberté ? Vous voulez la démocratie ? Ici c’est la liberté, ici c’est la démocratie”.

Pour Human Rights Watch, c’est un “véritable archipel de la torture” qui a été mis en place par le régime de Damas.

“Ce qui est absolument clair avec ce rapport c’est que la torture est répandue et systématique. La quantité d’informations que nous avons pu réunir montre que c’est clairement une politique instaurée par le régime syrien avec l’autorisation d’utiliser la torture”, explique ce représentant de Human Rights Watch.

Des dizaines de milliers de personnes seraient actuellement détenues en Syrie. Human Rights Watch affirme avoir eu plus de 200 entretiens avec d’ex-prisonniers depuis le début de la révolte il y a quinze mois. Les mauvais traitements iraient des chocs électriques, aux agressions sexuelles et à des simulations d’exécutions.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bachar al-Assad regrette la destruction de l'avion turc