DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Syrie : un rapport dénonce l'existence de 27 centres de torture

Vous lisez:

Syrie : un rapport dénonce l'existence de 27 centres de torture

Taille du texte Aa Aa

L’archipel de la torture… C’est le nom d’un rapport sur la Syrie que vient de publier l’ONG Human Rights Watch. On y découvre, témoignages à l’appui, l‘étendue des mauvais traitements infligés aux détenus depuis le début de la répression dans des centres de torture. Il y en aurait 27 sur tout le territoire syrien à Damas, Homs, Lattaquié ou encore Deraa.

L’ONG a auditionné plus de 200 anciens prisonniers notamment Hossam, un jeune garçon de 13 ans : “Dès mon deuxième interrogatoire, ils ont commencé à m‘électrocuter. Je me suis évanoui pendant environ cinq minutes. Quand je me suis réveillé, j‘étais de nouveau dans ma cellule. A mon troisième et dernier interrogatoire, ils m’ont enlevé des ongles avec des pinces et des tournevis.”

Coups de bâton ou de câbles, brûlures à l’acide, agrafes dans les oreilles, électrocutions… Des tortures qui ont pour but aussi de dissuader les désertions. Karam est un ancien membre des forces de sécurité : «Quand on couvrait des manifestations, on avait peur les uns des autres. Tous les membres des forces de sécurité se surveillaient mutuellement et si l’un de nous refusait un ordre, il pouvait être condamné à mort”.

Pour Human Rights Watch, la récurrence systématique des actes de torture laisse clairement entrevoir l’existence d’une politique d’Etat de mauvais traitements ce qui pour l’ONG constitue un crime contre l’humanité.