DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ukraine : arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme favorable à l'opposition


Ukraine

Ukraine : arrêt de la Cour européenne des droits de l'homme favorable à l'opposition

L’opposant ukrainien Iouri Loutsenko a obtenu gain de cause auprès de la Cour Européenne des droits de l’homme (CEDH). Les juges de Strasbourg ont en effet estimé que son arrestation en 2010 était arbitraire, ainsi que sa détention provisoire. Ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement Timoshenko, Loutsenko a été condamné fin février à quatre ans de prison pour abus de pouvoir et détournement de bien.

L’avocat de Ioulia Timoshenko, Sergiy Vlasenko, voit dans cet arrêt de la cour de Strasbourg, un signe encourageant pour sa cliente. “Pour la première fois, affirme-t-il, la Cour européenne des droits de l’homme a estimé que les poursuites criminelles engagées en Ukraine étaient motivées par des raisons politiques”.

De nombreux pays occidentaux ont dénoncé le traitement réservé aux opposants en Ukraine, et notamment le sort de Ioulia Timoshenko. “Madame Timoshenko, au même titre que n’importe quel citoyen, a le droit de saisir la Cour européenne des droits de l’homme, rappelle le représentant de l’Union européenne en Ukraine, José Manuel Pinto Teixeira. Par conséquent, elle use d’un droit légitime. Et l’Ukraine, en tant que membre du Conseil de l’Europe, doit tenir compte des décisions de la Cour européenne des droits de l’homme”.

Ioulia Timoshenko purge actuellement une peine de sept ans de prison. Comme Iouri Loutsenko, elle estime être victime de règlement de compte politique.

“Selon les experts, explique Evgeniya Rudenko, correspondante d’euronews à Kiev, l’arrêt de la Cour européenne des droits de l’homme concernant Iouri Loutsenko est une décision importante en faveur de l’ancien gouvernement”. “Mais, ajoute-t-elle, l‘étape la plus importante, ce sera lorsque cette cour se prononcera sur le cas de Ioulia Timoshenko, le 28 août prochain”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Quel avenir pour la Ligue du nord?