DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le crash du Rio-Paris d'Air France causé par une combinaison de facteurs techniques et humains

Vous lisez:

Le crash du Rio-Paris d'Air France causé par une combinaison de facteurs techniques et humains

Taille du texte Aa Aa

C’est la conclusion du rapport final dévoilé ce jeudi par le Bureau d’enquêtes et analyses. Dans son rapport, le BEA formule également 41 recommandations dont 25 nouvelles pour améliorer la sécurité.

Pour le BEA, le point de départ de la catastrophe c’est le givrage des sondes de vitesse Pitot qui a conduit à une incohérence temporaire entre les vitesses mesurées. Il retient aussi des défaillances résultant de l’ergonomie de l’appareil, un airbus A330 et des réactions inappropriées des pilotes selon le directeur de l’enquête Alain Brouillard :

“A la déconnexion du pilote automatique, le pilote en fonction dit: j’ai les commandes. Mais ses actions en roulis et en tangage sont brusques et excessives. En outre, elles sont inadaptées au vol à haute altitude”.

Alain Brouillard a toutefois déclaré que “le crash aurait sans doute pu arriver à d’autres équipages” d’où ses recommandations pour une meilleure formation.

Air France assure de son côté que “l‘équipage est resté engagé dans la conduite du vol jusqu’aux derniers instants”.

Le vol AF 447 s‘était abîmé dans l’Atlantique en pleine nuit le 1er juin 2009 après avoir décollé de Rio. 228 personnes avaient péri dans cette catastrophe.