DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Libye : vives inquiétudes à quelques jours des élections législatives


Libye

Libye : vives inquiétudes à quelques jours des élections législatives

De récentes scènes de colère à Benghazi font craindre le pire et soulèvent des questions à quelques jours des premières élections démocratiques en Libye. Le 1er juillet, des hommes ont saccagé les bureaux de la commission électorale et mis le feu à des documents. Ce jeudi, c’est un dépôt contenant du matériel électoral qui a pris feu à Ajdabiya à 160 km de Benghazi. Dans cette partie du pays, dans l’est, des partisans du fédéralisme réclament plus de sièges dans l’Assemblée constituante et ont menacé de saboter le processus électoral.

Le gouvernement de transition saura-t-il assurer la sécurité des candidats, empêcher de nouvelles explosions de colère dans des bureaux de vote, des attaques, des attentats, voire des fraudes?  

“La préoccupation qui subsiste en ce qui concerne les élections de samedi est la sécurité dans les zones du pays où elle a posé un problème récemment, souligne Ian Martin, le représentant spécial de l’Onu en Libye. Mais nous espérons que chacun va respecter l‘écrasante volonté des Libyens d’avoir une élection pacifique”.
 
Selon le ministère de l’Intérieur, des rapports de service de sécurité ont fait état de plans visant à perturber le déroulement des élections. Des plans qui émaneraient de partisans du régime déchu de Mouammar Kadhafi.

Les affrontements meurtriers entre groupes et milices armées dans le sud et l’ouest du pays constituent aussi une source d’inquiétude. 
 
 
Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les camions de l'Otan ont de nouveau accès à l'Afghanistan via le Pakistan