DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Seif al-Islam ne pourra pas être jugé de manière impartiale (CPI)


Libye

Seif al-Islam ne pourra pas être jugé de manière impartiale (CPI)

Seif al-Islam ne bénéficiera pas d’un procès équitable s’il est jugé en Libye. C’est le cri d’alarme poussé par Melinda Taylor, l’avocate du fils cadet de Mouammar Kadhafi.
La Cour pénale internationale souhaite le juger à La Haye pour crimes de guerre mais la Libye a jusqu’ici refusé de l’extrader. Tripoli estime que le procès doit avoir lieu devant des tribunaux libyens.

“Les droits de mon client Saif Al-Islam Kadhafi ont été irrémédiablement compromis pendant ma visite à Zintane affirme Melinda Taylor. Les autorités libyennes ont délibérément trompé la défense au sujet de la surveillance de la rencontre avec M. Kadhafi et elles ont saisi des documents qui étaient protégés par le secret professionnel et la Cour pénale internationale.”

Autre problème: Seif al-Islam, détenu à Zintane depuis novembre dernier est aux mains d’une milice et non pas dans une prison gouvernementale.

Cette milice, qui a contribué au renversement de son père, réclame aujourd’hui une partie du pouvoir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Espagne : coup d'envoi des fêtes de Pampelune