DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Reims, les noces d'or de l'amitié franco-allemande

Vous lisez:

A Reims, les noces d'or de l'amitié franco-allemande

Taille du texte Aa Aa

Le 8 juillet 1962, à Reims, le général de Gaulles et le chancelier Konrad Adenauer scellaient la réconciliation franco-allemande. Une déclaration d’amitié qui aboutira au traité de l’Elysée : les grandes lignes de la coopération bilatérale y sont fixées.

50 ans plus tard, un autre couple franco-allemand, Angela Merkel et François Hollande, se donne rendez-vous sur le parvis de la cathédrale de Reims. L’amitié franco-allemande est “l’une des amitiés les plus importantes” martèle la chancelière allemande.

Amitié, coopération… Entre ces deux dirigeants amenés à harmoniser leurs agendas en pleine tourmente de la zone euro, les désaccords sont aussi légion et interrogent l’hégémonie du fameux axe franco-allemand.
Cette relation n’a pas vocation à être un directoire de l’Europe, prévient François Hollande. Angela Merkel se plait quant à elle à évoquer cette union politique qui peine toujours s‘échafauder au sein de l’UE.