DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Espagnols privés de vacances pour cause de crise économique


Espagne

Les Espagnols privés de vacances pour cause de crise économique

Pour beaucoup d’Espagnols cet été, pas question de partir en vacances. La crise économique est passée par là et de nombreuses familles n’ont pas les moyens de s’offrir un petit dépaysement.
Les spécialistes du tourisme annoncent une chute dramatique des nuitées et des séjours dans les hôtels en Espagne, surtout dans les régions du nord et de l’intérieur du pays.

Selon la Confédération espagnole des hôtels et logements touristiques, les réservations de touristes espagnols pour la saison estivale sont en chute de 30% par rapport à l’an dernier.

Renoncer aux vacances, c’est ce qu’ont dû faire les Cuccovilo Martinez. Cette famille typique de la classe moyenne espagnole a vu son niveau de vie grimper pendant 15 ans mais la crise a mis fin a cette progression. Francisca est institutrice.

“Ma situation professionnelle actuelle, c’est que le 31juillet, mon contrat s’arrête. Auparavant, chaque année, nous avions tout fait pour qu’il soit renouvelé automatiquement, mais cette année, nous ne savons pas ce qui va se passer. Et si je parviens à garder mon travail, ce sera dans les pires conditions. Alors nous avons tous les deux décidé que cette été nous ne prendrions pas de vacances”, dit-elle.

Eduardo, le mari de Francisca, travaille dans l’automobile. Son contrat se termine an août et il a peur de se retrouver au chômage.

“Impossible pour nous de dépenser de l’argent que demain nous ne gagnerons pas! Et il est complètement fou de souscrire un prêt à la banque pour pouvoir partir en vacances. Nous préférons rester à la maison pour pouvoir survivre”, explique-t-il.

Ces difficultés économiques et financières touchent de plus en plus de familles espagnoles. Le taux de chômage ne cesse de grimper. Il a atteint 24,6% en mai.

Jordi Goula est le redacteur en chef de la rubrique économie du quotidien généraliste catalan La Vanguardia. Il explique qu’un récent sondage indique que “70% des Espagnols ont peur de perdre leur emploi dans les six prochains mois. “Dans ce contexte, il est normal que les gens deviennent très économes. Nous sommes dans le troisième mois consécutif en matière de baisse des dépense personnelles”, dit-il.

Même les populaires et prisées îles des Baléares et des Canaries sont concernées par cette désaffection des touristes espagnols. Certains ont décidé de s’y rendre quand même mais dans l’espoir d’y trouver un emploi saisonnier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Entretien Annan-Assad sur fond de violences exacerbées en Syrie