DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Play and Connect" de Babolat : la technologie au coeur du tennis

Vous lisez:

"Play and Connect" de Babolat : la technologie au coeur du tennis

Taille du texte Aa Aa

Quel est le point commun entre Rafael Nadal et Jo-Wilfrid Tsonga ?
Les deux champions de tennis utilisent la même raquette : la “Play and Connect” de Babolat.

Une raquette high-tech présentée en avant-première lors de la quinzaine de Roland Garros, capable de retranscrire tous les mouvements des joueurs et de mieux les interpréter.

C’est toute l’ambition du fabricant d’articles de sports lyonnais Babolat.

Eric Babolat, PDG de Babolat : “La principale différence (avec une raquette classique ndlr) c’est que la raquette Play and Connect, elle, communique. Elle enregistre ce qu’il se passe durant les séquences de jeu et elle est capable de le restituer aux joueurs. Donc elle va permettre de nourrir les joueurs d’informations qu’ils n’ont pas, ou quasiment pas. Les seules vraies informations – au-delà des sensations, ca ils en ont plein – les informations factuelles, ils n’ont que leur score et leur classement. C’est un peu limité pour progresser et pour se faire plaisir.”

Dans le milieu sportif, on connaissait déjà les systèmes GPS posés sur les rugbymen, ou les puces électroniques des ballons de football par exemple. De même, Babolat intègre directement la technologie au coeur de sa raquette.

Eric Babolat : “Le traitement du produit,les traitements chimiques, les protections pour les UV, pour l’humidité qu’on intègre, font que ce produit qui a eu une réputation de fragilité à une époque, ne l’est plus.”

Ce modèle alliant haute terchnologie et savoir faire est fabriqué ici, dans l’usine de la marque francaise, à Lyon.

La raquette intègre des capteurs qui enregistrent des données tels que la puissance de frappe, le point d’impact de la balle et l’angle d’attaque. Des informations qui sont ensuite directement transmise sur ordinateur pour être interprétées sous forme de graphique.

Ce modèle coutera autour des 250 euros.